Monday, 10 December 2018
TOURISME

Les lois du jeu en France

Plusieurs jeux de hasard et d’argent comme les paris, les jeux boursiers, le skill game et bien d’autres existent en France comme dans tous les autres pays. D’une part, ils sont faits pour combler la passion de certains. D’autres personnes essaient vraiment de gagner quelque chose de vraiment palpable.

Cependant, ce n’est pas aussi facile que cela. Dans un premier temps, il y a les techniques et l’expérience que le joueur doit avoir pour s’en sortir. Mais à part cela, des lois spécifiques endiguent le déroulement de ces jeux pour qu’ils soient joués d’une manière respectable. Ces dernières diffèrent d’un pays à un autre et on va résumer les principales règles générales françaises à ce sujet.

La permission de jouer et de faire jouer

Ce n’est pas tout le monde qui a le droit de jouer à ces jeux de chance. C’est aussi le cas pour les établissements. Si avant la loi sur ce sujet était très limitée en termes d’autorisation, elle s’est beaucoup plus ouverte depuis 2010. Tous les opérateurs qui jouissent d’une licence délivrée par l’ARJEL, ou l’Autorité des Régulation des Jeux En Ligne, sont aptes à proposer des jeux et des paris.

Toutefois, notez que ce n’est pas toutes les disciplines qui sont sujettes à des licences. Seuls le poker, les paris sportifs et les paris hippiques sont en effet concernés. En ce qui concerne les activités de poker qui se jouent avec de l’argent réel, seuls les vrais casinos en durs et qui ne sont donc pas en ligne sont libres de proposer des paris.

En outre, certains opérateurs ont le privilège de ne pas avoir de concurrents sur certaines activités, car ils sont les seuls à avoir l’autorisation légale à pratiquer l’activité. Pour le cas des loteries payantes, seule la Française des Jeux est autorisée à en proposer.

Les jeux et actes interdits

Figurez-vous que le casino en ligne est en principe interdit. Des risques sont donc à courir si l’on s’aventure sur des sites illégaux. Le plus important est que vous serez face à plus de difficultés en cas de litige. C’est une évidence puisque ces acteurs ne sont pas agréés. Vous devez également savoir que les sites non légaux ne sont pas responsables de vos éventuelles addictions. Il n’y aura donc personne pour contrôler votre dépense, notamment en matière de mise.

Les sites non déclarés ne prennent pas en considération des personnes qui, normalement, n’ont pas le droit de participer à ce genre de jeu. Ce n’est pas simplement pour les joueurs que la violation de cette loi pose problème. En effet, les organisateurs qui proposent des jeux en dehors de la loi sont soumis à une peine d’emprisonnement jusqu’à 3 ans, sans oublier l’amande qui peut aller jusqu’à 90 000€.

Notez aussi qu’un parieur hippique qui travaille avec bookmaker illégal peut être poursuivi par la loi. De même, faire de la publicité et toute autre communication commerciale qui se repose sur des jeux illicites est pénalisant.